Design, made in France et écologie.

Lorsque le fondateur de la boutique du futur, Nicolas Trub, se met a créer des « produits innovants pour la vie de tous les jours » en 1995,  il ignore qu’un aspect de son modèle économique va prendre une importance majeure pour lui : la Fabrication Locale. Ce détail va non seulement influencer l’ADN de ses produits mais également leur positionnement écologique. Explications :

Une histoire du design.

En 1919 à Weimar, petite ville du centre de l’Allemagne,  voit le jour la plus prestigieuses école de design de tous les temps : Le Bauhaus, dans laquelle un trio de créateurs visionnaires va définir les règles du design authentique : l’esthétisme, l’économie et la fonction.

Trois générations plus tard, dans son atelier de Montrouge, Nicolas Trüb, aux prises avec ses inventions, réalise que c’est que ces aspects ne sont pas indépendants, qu’ils interagissent de façon intime et que surtout ils doivent être pensés d’un même mouvement, ce qui est, il faut bien le dire, la difficulté du métier.

Les complexités d'un choix. 

C’est là que la production locale intervient: on ne conçoit pas de la même façon des produits fabriqués par des esclaves ou par des ouvriers payés d’un salaire minimum et dotés d’une protection sociale « du berceau à la tombe ». Cela nécessite une véritable économie de moyens et de matière première : le graal de la conception écologique, et de Nicolas Trüb depuis toujours.

L'avenir

Longtemps cette doctrine de conception a pesé négativement sur les résultats de son entreprise mais maintenant que les enjeux sociaux et environnementaux ont pris le pas sur le reste, la Boutique du Futur n’a jamais si bien porté son nom.

Partager ce post